Accéder au contenu principal

To all the boys I've loved before, Jenny Han

Résumé :


Lara Jean Song conserve ses lettres d’amour dans une boîte à chapeau que sa mère lui a donnée. Ce ne sont pas des lettres qu’elle a reçues, ce sont celles qu’elle a écrites. Une pour chaque garçon qu’elle a aimé. Lorsqu’elle écrit, elle ose ouvrir son coeur et dire toutes les choses que jamais elle n’exprimerait dans la vraie vie, car ses lettres ne sont que pour elle. Jusqu’au jour où Lara découvre que ses lettres secrètes ont toutes été postées… Elle doit soudain faire face à son passé amoureux, la situation devient vite hors de contrôle mais qui sait ? Quelque chose de positif pourrait ressortir de ces lettres, après tout.

Mon avis :


Avant tout, je voulais vous dire que ce livre va sortir en français sous le titre A tous les garçons que j'ai aimé chez Panini (Scarlett) le 11 février 2015.
Donc si vous ne vous sentez pas de le lire en anglais (bien qu'il soit très abordable - niveau Première/Terminale je pense) vous pourrez le trouver en français d'ici le mois prochain! (En plus ils gardent la couverture originale que je trouve super belle).

To all the boys I've loved before est une très jolie romance contemporaine pour ado. L'histoire est simple mais prenante : je me suis tout de suite mise à la place de Lara Jean et je me suis vraiment identifiée à elle.

Le caractère du personnage est en parfaite adéquation avec le style de l'auteur : simple et discret. Je reproche souvent aux romances d'en faire des tonnes avec des phrases trop longues et pleines de déblatérations sur des hypothétiques sentiments amoureux. Ici, Lara Jean est une jeune fille sensée qui ne fait pas de chichis. L'histoire ne devient donc pas gnangnan et ennuyante.

Et ce n'était pas évident ! Car il y a un triangle amoureux dans ce roman (voire même un carré amoureux mais c'est un peu compliqué...) ce qui pourrait faire tomber l'histoire dans un bon vieux cliché bien collant. Mais l'auteur s'en sort bien grâce à la force de caractère et de raison de son personnage principal.

Lara Jean est un personnage à la fois sensible et courageux ; ce sont deux qualités que j'aime beaucoup et que j'adore retrouver dans les personnages de romans.

Ce que j'ai apprécié c'est le côté réaliste de ce roman. Même dans les livres contemporains, et surtout dans les romances, on trouve des histoires "qui n'arrive que dans les livres" avec des personnages qui agissent de manière ultra-romantique en permanence (genre "j'ai sauté d'un train en marche pour te rejoindre et te déclarer ma flamme"). Dans ce roman tous les personnages sont normaux, ils ressemblent à nos amis, à nos proches et à nous même. Il n'y a rien d'invraisemblable.

La romance n'est pas niaise, elle est bien menée, elle évolue régulièrement et logiquement tout au long du livre.
On s'attend à la fin dès le milieu du roman mais c'est ce que je voulais donc ça ne m'a pas dérangé plus que cela. En revanche, je suis un tout petit peu restée sur ma faim... Je souhaitais en savoir un peu plus !

Mais d'après ce que j'ai compris c'est une saga, j'espère donc que c'est bien vrai car j'ai hâte de découvrir ce qui se passe après les deux derniers mots de ce roman.

Ma note : 18/20



Commentaires

  1. Hey !
    Même si je n'aime pas la romance gnangnan, j'aurais bien envie de le lire, un jour où j'aurais envie de me vider la tête. En plus en anglais, je pense que c'est accessible non ? De quoi m'améliorer !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'enfant de Noé, Eric-Emmanuel Schmitt

Résumé :
" - Nous allons conclure un marché, veux-tu ? Toi, Joseph, tu feras semblant d'être chrétien, et moi je ferai semblant d'être juif. Ce sera notre secret, le plus grand des secrets. Toi et moi pourrions mourir de trahir ce secret. Juré ? - Juré. "
1942. Joseph a sept ans. Séparé de sa famille, il est recueilli par le père Pons, un homme simple et juste, qui ne se contente pas de sauver des vies. Mais que tente-t-il de préserver, tel Noé, dans ce monde menacé par un déluge de violence ?
Mon avis : J'ai été profondément émue par ce roman...

Ce livre raconte l'histoire d'un petit garçon pendant la Seconde Guerre mondiale. Alors qu'il ne comprend même pas vraiment ce que signifie "être juif" (en partie parce qu'il est jeune, en partie parce que ses parents ne sont pas pratiquants et ne lui ont jamais parlé de leur religion), Joseph, 7 ans, est obligé de se séparer de ses parents et de se cacher sous une fausse identité à l'…

Méto, Tome 1 : La maison, Yves Grevet

Résumé :
Soixante-quatre enfants vivent coupés du monde, dans une grande maison. Chacun d'eux sait qu'il devra en partir lorsqu'il aura trop grandi. Mais qu'y a t il après la Maison ?...
Mon avis :
J'ai lu ce livre sur les conseils d'une bibliothécaire qui trouve que c'est un chef-d’œuvre de la littérature jeunesse.
On se trouve dans un univers un peu étrange où des enfants ont l'air de vivre comme des soldats faisant l'armé, partageant leur temps entre exercices physiques et école mais sans jamais sortir de la maison.
Ils doivent respecter des règles, parfois idiotes (comme compter jusqu'à 50 entre deux bouchées), pour montrer leur respect aux maîtres. 
Les enfants, un par un, arrivent un jour dans la maison sans se rappeler de leur passé et doivent apprendre les règles et vivre selon celles-ci. Le jour où le lit de l'enfant casse, des soldats étranges viennent le chercher et il ne revient plus jamais à la maison (il est alors remplacé …

Bullet Journal, Avril 2017

Il y a quelques mois j'ai cherché un moyen de m'organiser au quotidien. 
Je voulais un outil nomade et vraiment pratique pour noter mes rendez-vous, mes tâches administratives et ménagères et même pour gérer mes lectures et la chaîne YouTube.