Mothership de Martin Leicht & Isla Neal

Résumé :


Elvie, 16 ans, n'avait pas prévu de tomber enceinte du sublime Cole, la coqueluche du lycée. Elle mène des études brillantes pour devenir ingénieur et n'a pas l'intention de s'embarrasser d'un bébé ! Son père, toujours prêt à gérer les crises, l'envoie sur une ancienne station spatiale transformée en maternité pour mineures. Première surprise : sa pire ennemie est là, enceinte elle aussi. Deuxième surprise : la maternité est attaquée par un commando mené par... Cole qui lui annonce que les profs sont des aliens !
Elvie est bien décidée à sauver sa peau et à retourner sur Terre dare-dare. Et il semblerait que Cole ne soit pas si crétin que ça finalement...

Mon avis :


 APPEL A TOUS LES FANS DU FILM JUNO : CE ROMAN EST FAIT POUR VOUS

Bon, je crois que vous l'avez compris, tout comme le film Juno (réalisé par Jason Reitman, sorti en 2007) ce roman est plein de bonne humeur, d'humour et raconte l'histoire d'une ado enceinte.

En revanche, alors que Juno se déroule à notre époque, Mothership se passe dans le futur. Et là, les auteurs n'y sont pas allé de main morte, pour du futur, c'est ultra-futuriste ! 
Elvie, accompagnée par d'autres très jeunes femmes enceintes, termine sa grossesse dans un centre pour futur maman-ado qui se trouve dans un vaisseau spatial en orbite autour de la terre.
Les téléphones portables sont ultra-sophistiqués (on peut, par exemple, y télécharger des affiches et posters qui se retrouvent, par je-ne-sais-quel-procédé projeté sur les murs de votre chambre) et il existe des robots coachs sportifs...
Bref, tout est un peu fou et c'est super drôle !

A quelques jours du terme de la grossesse d'Elvie, le vaisseau subit une grosse secousse, un commando armé déboule et tous les professeurs qui se sont occupés des filles pendant plusieurs mois se révèlent être en fait des aliens plutôt méchants.
Aidées par Capitaine Bob et Cole (l'ex/c'est compliqué de notre héroïne) les jeunes femmes vont devoir trouver le moyen de fuir le vaisseau infesté de petits hommes verts (enfin, façon de parler...). Elvie, très intelligente et super débrouillarde va leur être d'une grande aide pour éviter tous les pièges tendus par les anciens enseignants. 

J'ai adoré le personnage d'Elvie ! Comme je vous le disais, c'est exactement la même que Juno : drôle, avec une répartie absolument géniale, très attachante et en plus de ça, assez maladroite (elle passe son temps à se retrouver sur les fesses, ce qui a le don de l'énerver et moi, de me faire rire!)

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman même si je dois avouer que ce n'est pas un chef-d’œuvre... La plume de l'auteur n'a rien de fantastique et l'intrigue, même si elle est sympa à lire, ne casse pas trois pattes à un canard...

C'est le livre parfait si vous avez envie de vous divertir sans vous prendre la tête !

Je vous recommande donc ce livre à 100% si vous avez envie de rire un bon coup (car oui, j'ai éclaté d'un rire franc plusieurs fois pendant ma lecture, ce qui est à la fois rare et très très agréable!)

Ma note : 18/20


Commentaires

Articles les plus consultés